Camera de surveillance extérieure à vision nocturne à partir d’un Raspberry Pi B+ [2/2]

Dans cette deuxième partie, nous allons parler principalement de la vision de nuit. La camera de la raspberry Pi (appelée Pi noir) dispose d’une sensibilité au infra-rouge plus élevée que la normale ce qui permet théoriquement, à partir d’un projecteur infrarouge de voir la nuit. L’intérêt de cette méthode permet de filmer la nuit sans que la personne, située dans le champs de vision de la caméra, ne s’en aperçoive.

IMG_1097

Il faut donc choisir dans un premier temps le projecteur infrarouge. Celui-ci est généralement constitué de led infra-rouge. La gamme de ce genre de lampe est très vaste et dépend grandement de l’utilisation que l’on veut en faire et de l’argent que l’on veut investir dedans. N’ayant pas d’expérience dans ce domaine, j’ai choisi une lampe  sur ebay à 16€ (port compris) sans prendre non plus un premier prix.

Voici les caractéristiques indiqués sur leur site :

  • Illuminating range: viewing range 20 m (outdoor)
  • LED life time over 100,000 hrs
  • IR LED wavelength: 850nm
  • Structure: All-weather aluminum and reinforced glass
  • Power: DC 12V 500mA adaptor(not included)
  • Diameter: 7 cm
  • Weight: 17.3g
  • Package includes:1 x 48-LED illuminator light CCTV IR Infrared Night Vision

Cette lampe possède également un capteur de pénombre au centre qui permet d’alimenter les leds suivant la luminosité ambiante (non réglable). La lampe doit être alimenté en 12V et consomme 500mA. J’ai choisi une alimentation universelle qu’on trouve facilement en grande surface pour une dizaine d’euros.

IMG_1098

J’ai voulu démonté la lampe afin d’analyser la qualité et aussi de voir son étanchéité. Il suffit de dévisser simplement la partie avant (contenant la vitre). On s’aperçoit qu’un joint torique réalise l’étanchéité de cette assemblage ; celle entre la vitre et le couvercle l’est vraisemblablement par la colle (bof bof..). On peut également voir sur la photo ci-dessous la patte de fixation murale qui permet de régler l’orientation de la lampe.

IMG_1093

La carte est fixée par 2 vis sur l’arrière du boitier. Il suffit de déconnecter l’alimentation à l’arrière de la carte pour désolidariser le tout.

IMG_1095

On apercoit un presse étoupe qui garantit l’étanchéité au niveau du câble d’alimentation.

A l’arrière de la carte se trouvent d’autres composants :

IMG_1096

Le circuit comprend un montage qui ressemble à un Darlington. L’intensité lumineuse des 48 Leds augmentent lorsque la résistance de la photorésistance augmente (luminosité qui diminue).

J’ai réalisé un montage à blanc afin de voir si la portée de la lampe est bien de 20m comme indiquée sur les caractéristiques et si la lampe est bien positionnée par rapport à la caméra. Le mieux est donc de poser la lampe sur un support ou de l’accrocher à la camera par un fil de fer (solution retenue).

En cette période estivale, il faut attendre au moins 23h00 pour commencer à être dans le noir complet (et sans pleine lune !). Je me doutais bien qu’avec la puissance de cette lampe, je n’allais pas m’attendre à voir comme en plein jour, mais là on peut atteindre difficilement les 5 mettre de portée ! Cette lampe n’est clairement pas adaptée à l’utilisation que je voulais en faire (zone de visée d’une dizaine de mètres en largeur et en profondeur). Elle peut l’être si vous visez le sol par exemple. Voici les premiers clichés que j’ai de la zone la nuit :

05-20150802001610-00

Le poteau est à 3m et le sol en arrière plan à 7m. En poussant la luminosité, on arrive à le distinguer :

 

 

05-20150802001610-00 - Copie

Du fait de la fiable luminosité, l’enregistrement est très bruité ce qui baisse la qualité de l’image. J’attend de voir si la détection se fait à cette distance…

Le système détecte les insectes volants qui ont l’air attiré par le rayonnement infra-rouge !

05-20150802001603-12

Conclusion

Suivant l’emploi et la surface de détection, préférer prendre une lampe puissante (se méfier des indications de portée et se fier plus à la puissance lumineuse ou électrique).

 

Tagués avec : , , , , , , , , ,
2 commentaires sur “Camera de surveillance extérieure à vision nocturne à partir d’un Raspberry Pi B+ [2/2]
  1. VisionNocturne dit :

    Bonjour
    Je souhaiterai également obtenir une image nocturne, malgré les faibles distances que vous atteignez, votre méthode m’interesse beaucoup, malheureusement je ne suis pas sur de bien la comprendre. Si j’ai bien compris, le système n’est composé que de led infrarouge et d’une photorésistante. Mais qu’est ce qui donne une image, puis le nombre de Led a t’il une importance ? et t’il possible de combiner un appareil photo quelconque avec une photorésistance et des leds infrarouge pour obtenir votre résultat et comment avoir de meilleur performance ?

    • Cgal dit :

      Bonsoir,
      Exactement, le projecteur émet une lumière de type infrarouge qui va venir se réfléchir (comme avec une ampoule classique) sur l’environnement. Une caméra sensible à ce rayonnement filme la scène. Effectivement le projecteur choisi ici a un faible nombre de led (et une puissance faible). Il existe des projecteurs avec des leds de très haute puissance mais qui restent cependant onéreux. Un capteur d’appareil photo est peu sensible à ce rayonnement (il faut tout de même expérimenter, cela dépend de la nature du capteur) et parfois, il existe un filtre infra-rouge dans l’objectif que l’on peut enlever facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*